L'ARTICLE VOUS A PLU ?

Le Docteur Stephen Strange est un éminent neurochirurgien. Doté d’un talent mondialement reconnu et d’un égo surdimensionné, il ne trouve satisfaction que dans la gloire et la solitude de son quotidien égoïste. Jusqu’au jour où un terrible accident le prive de ses capacités médicales hors normes, et conduit cet homme de science sur la voie métaphysique des arts mystiques… 

Doctor Strange fait partie de ces héros franchement compliqués à adapter sur grand écran. Pourtant, Marvel relève le défi et nous livre carrément une de ses meilleures réalisations. Abracadabra !

critique doctor strange

L’introduction donne immédiatement le ton : le spectacle s’annonce époustouflant… D’un coup de baguette magique, nous voila propulsés dans un monde où la réalité peut être tordue à souhait. Un levier familier, qui fait écho à quelques grands noms du genre…

critique doctor strange

Matrix, Inception… On sourit devant les plans et les références qui habillent l’action, sans jamais verser dans le fan-service « pop » décervelé. Tel un kaléidoscope des années 70, l’esthétique colorée donne le tournis et sert la réalisation quasi sans fautes (graves) de Scott Derrickson, pourtant pas particulièrement attendu. Le film collectionne les moments géniaux et remarquablement écrits, comme la scène de la table d’opération où le combat de New York. Un vrai régal.

critique doctor strange

Et malgré ses liens évidents et finement amenés, le film prend ses distances avec le MCU. Il trouve ainsi son propre ton, sa propre forme unique, rafraichissante, soutenue par un casting parfait en tout point. De la grande Tilda Swinton qui détonne dans un rôle de composition, à Benedict Cumberbatch incarnation parfaite, presque « sur mesure », du Docteur… Le parcours initiatique, la recherche d’une rédemption, la renaissance héroïque : le parallèle avec un certain Tony Stark crève les yeux.

Marvel profite également du film pour introduire quelques concepts bien connus des lecteurs de comics. Un multiverse cinématographique salvateur, qui viendra probablement justifier « le grand renouvellement » de casting, inéluctable et redouté. L’avenir se prépare dès maintenant.

critique doctor strange

Quoiqu’on dise, quoiqu’on pense, Marvel Studios règne en maitre incontesté sur le « Super Hero Movie ». Un parcours sans fautes depuis le Soldat de l’Hiver, qui témoigne de l’avance vertigineuse prise sur la concurrence.

Doctor Strange est un remarquable trip mystique sous acides. C’est aussi la démonstration d’une capacité hors normes d’un studio à se renouveler et à continuellement élever un genre aujourd’hui saturé. Il rentre instantanément dans mon top 5 marvelesque ! 

Magique. 

2 COMMENTAIRES

  1. Bonsoir,
    si on garde en tête le comics, Tilda Swinton malgré son talent, ne laisse pas oublier que l’Ancien est un vieux monsieur à l’origine.
    Heureusement il y a Benedict Cumberbatch, un excellent acteur et qui le montre, le démontre avec brio dans ce film, comme Robert Downey Jr, il ne joue pas, il incarne, il est Stephen, pardon Steven Strange, neurochirurgien, puis l’apprenti, le sorcier, le futur Sorcier Suprême.
    Le réalisateur Scott Derrickson, a su, mettre les touches de sentiments, au bon moment, ce côté psychédéliques, très années 70, très Docteur Strange, il a eu le bon regard, la bonne vision de ce que il devait faire et montrer sur grand écran, ce héros hors norme de Marvel !

    ps: il y a un souci de hiérarchie au niveau des Hn (titre 1, titre 2,..)
    http://www.yakaferci.com/report/?session_id=674630&page=generic&orig_url=http%3A%2F%2Fwww.goldengeek.net%2Fcritique-doctor-strange%2F#hx
    et une méta description trop longue pour les moteurs de recherche.
    Bien utiliser la metabox Yoast SEO sous chaque article
    https://wpmarmite.com/wordpress-seo/#metabox-wordpress-seo

LAISSER UN COMMENTAIRE

Me prévenir quand une réponse est postée