L'ARTICLE VOUS A PLU ? SOYEZ COOL, PARTAGEZ :)

Little Nightmares, c’est la petite curiosité de ce printemps 2017. Développé par le studio Tarsier, sous la houlette de Bandai Namco, cet hybride plateforme-énigme à la Direction Artistique Tim Burtonesque m’intrigue depuis son annonce. Après vous avoir présenté la très chouette édition collector la semaine dernière, je vous donne mon avis en quelques lignes sur le jeu, puisque je l’ai terminé (presque d’une traite) hier soir…

Avis Test Little Nightmares

La petite Six se réveille, toute seule, dans une cellule sombre et humide. L’image tangue doucement…Serait-elle dans un bateau ? Pas de contexte, pas d’explications… Tout ce que je comprends, c’est qu’il faut sortir de là. Discrètement… Courir, s’accroupir, porter des objets ou encore dégainer son briquet à la flamme faiblarde mais infinie : un panel de possibilités minimaliste pour traverser les 5 niveaux qui composent cette très courte aventure (environ 4 heures).

Avis Test Little Nightmares

Héritier direct des puzzle-plateformer tels que Limbo ou Inside de Playdead (dont il va même jusqu’à citer certaines scènes), Little Nightmares reprend les principales ficelles de progression du genre : décoder une succession de tableaux et d’énigmes pour avancer, tout en contrant et esquivant une menace persistante, pesante, qui suit le joueur tout le long de sa progression. Un principe simple, sublimé par une esthétique à tomber. Car oui, toute la force du jeu est concentrée dans son ambiance, dans sa réalisation, sublime à tous les niveaux.

Avis Test Little Nightmares

Un sound design ultra-lêché, des jeux de lumière somptueux, une mise en scène maitrisée… Autant d’éléments qui distillent cette inquiétante atmosphère malsaine, horrifique, contrastant avec la mignonne petite Six et son ciré jaune. Ça n’a l’air de rien comme ça… mais jouer lumières éteintes, le soir, procure quelques frissons… L’absence totale (et voulue) de fil narratif, est compensée par ces passages, ces décors, qui racontent une histoire. On progresse petit à petit, on comprend ce qui se passe… Sans jamais vraiment cerner le sujet malheureusement. Les métaphores s’enchainent, noyant le propos du jeu, jusqu’à un final éclair aussi joli que flou… Un tombé de rideau brutal, qui laissera perplexe beaucoup de joueurs.

Au delà de la portée philosophique discutable et de la DA sublime, Little Nightmares énerve passablement par certains choix de gameplay ou de mécaniques. Six peut se mouvoir sur un plan 2D traditionnel, mais également en profondeur, ce qui amène très souvent à des erreurs de jugés sur un saut, ou une escalade de corniche… Une sorte de die & retry un brin forcé, et plutôt malvenu. Et même si la plupart des énigmes sont faciles et compréhensibles, les parties de cache-cache avec nos différentes Némésis se révèlent bien souvent hasardeuses… Un placement sous une table ou caché dans une étagère n’aura pas forcément le même effet de discrétion selon les niveaux, certes variés, mais clairement inégaux dans leur level design.

APERÇU DE REVUE
Ma note ( /10)
6.5
L'ARTICLE VOUS A PLU ? SOYEZ COOL, PARTAGEZ :)
Article précédent[Précommande] Figurine Persona 5 Joker Kotobukiya Artfx
Article suivantLa Figurine (de fou) Deadpool Breaking the Fourth Wall

1 COMMENTAIRE

  1. Salut,
    J’ai également joué à Little Nightmares via cette plateforme : https://www.jeu-a-telecharger.fr/ et tout comme toi, j’ai trouvé que c’était une œuvre vidéoludique captivante avec un gameplay simple, mais efficace. C’est surtout l’atmosphère du jeu qui m’a donné envie de le continuer. Puis, comme tu l’as dit, le décor est juste à couper le souffle.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire :)
Votre nom

Me prévenir quand une réponse est postée