Je ne suis pas un chasseur de Trophées ou Succès. Je ne joue pas à des jeux pour obtenir leurs médailles en chocolat. C’est tout l’inverse : j’aime bien avoir des trophées tout en jouant, et décrocher un Platine ou 1000G quand le titre me plait beaucoup, ou que le challenge est intéressant. J’ai réussi il y’a un peu plus d’un mois (ouais j’ai beaucoup de retard dans mes publications Blog) à obtenir le Platine de Returnal sur PS5… J’avais fini le jeu depuis longtemps, mais avais décidé de m’acharner un peu plus, car le jeu me plaisait beaucoup… et que la supposée « fin » n’est en fait pas du tout la vraie fin ;) J’ai souffert. Beaucoup. Pas à cause de la difficulté du jeu, mais bien à cause du Platine !

Returnal Platine et Avis

Obtenir le trophée Platine de Returnal

Autant vous le dire tout de suite : Returnal est la PIRE expérience de trophée que j’ai rencontré… Et la raison est très simple : les collectibles qu’il faut trouver dans chaque Biome apparaissent aléatoirement. Ou pour être plus précis, les Biomes sont composés de « zones » qui apparaissant aléatoirement à chaque nouveau run que l’on fait. Ainsi à chaque fois que l’on meurt (et on meurt assez souvent), les Biomes que l’on traverse sont différents, puisque structurés par des zones différentes choisie aléatoirement par le jeu. Sauf que : les collectibles eux sont liés à certaines zones (vous suivez ?). Résultat : on est totalement tributaire de la façon dont les mondes sont générés aléatoirement pour espérer tout récolter. Et ça peut être très très très long.

Returnal Platine et Avis

Alors voici quelques conseils pour votre quête du Trophée Platine.

– Obtenir le Platine va être très long. Il m’a pris environ 70h+, alors que j’ai fini le jeu en à peine 20h. Donc avant de vous lancer, ayez conscience de la répétitivité énorme, et de la frustration importante qui vous attend tout au long de ces nombreuses heures.

– Une fois le jeu terminé une première fois, concentrez-vous tout d’abord sur l’obtention des Fragments Solaires. Il y’en a 1 par Biome, et il se trouvent très facilement. Une fois les 6 en votre possession, vous aurez accès à la dernière scène de la Maison, qui vous permettra ensuite d’accéder à la vraie fin en touchant la voiture juste après le Boss Final (que vous devrez donc battre à nouveau).

– A chaque reset, prenez le temps de ramasser quelques obolithes améliorations de vie, parasites utiles ou des armes plus performantes, dans le premier Biome du run (soit le 1, soit le 4). J’ai trouvé que je mourrai beaucoup moins et étais beaucoup plus efficace que de simplement rusher dans toutes les salles à toute vitesse pour récupérer les collectibles. A vous de voir.

– Usez et abusez des raccourcis présents dans les Biome 1 et 4, et qui permettent d’atteindre respectivement les Biomes 3 et 6.

– Je vous recommande de compléter les Biomes dans l’ordre. Sachez que les Biomes 1 et 4 sont les plus simples à explorer, et donc leur collectibles s’obtiennent plus « rapidement ».

– Sachez qu’il y’a certaines zones qui sont générées beaucoup plus rarement que d’autres, dans les biomes, et qui n’apparaissent qu’une fois tous les 10 ou 20 run.

– Les améliorations d’armes sont cruciales et font toute la différence. Le jeu a été bien plus simple une fois que j’ai débloqué les Munitions Sangsues de la carabine tachyomatique, la traque évidée avec portail à rayon par exemple.

Je vous invite à consulter le guide de PowerPyx, comme d’habitude, très bien fait.

Mon avis sur Returnal en quelques mots

On incarne Selene, une femme astronaute d’âge mûr, chose suffisamment rare dans un jeu vidéo pour être soulignée. Elle s’écrase à bord de son vaisseau Helios sur une planète hostile : Atropos. On comprend (très rapidement) qu’elle est bloquée dans une boucle temporelle, qui recommence à chaque fois qu’elle meurt…

Returnal est un Thriller Sci-Fi brillant, piochant de manière assumée ses références dans un vaste héritage cinématographique : Solaris, Edge of Tomorrow, Alien, Prometheus, 2001 odyssée de l’espace, et d’autres. Flashback, souvenirs, moments horrifiques, paradoxe temporel… des ingrédients savamment maniés, pour donner vie à une intrigue passionnante.

Returnal Platine et Avis

Le savoir faire de Housemarque en matière de gameplay n’est plus à démontrer. Quiconque aura joué à Nex Machina par exemple, identifiera immédiatement les ficelles maitrisées du studio en terme de gameplay Shoot’em all ! On manie très vite les déplacements, avec aisance et fluidité, nous permettant de progresser au fil des gunfight de plus en plus ardus, de plus en plus spectaculaires. La Dualsense est parfaitement utilisée, y compris les gâchettes adaptatives, dont je ne suis d’habitude pas vraiment fan ! Attention, le jeu est extrêmement punitif (Rogue Lite oblige), bien plus qu’un Dark Souls par exemple. L’intensité et le tempo très élevé des combats le rendent également beaucoup moins accessible.

Returnal Platine et Avis

Techniquement, Returnal impressionne, sans non plus décrocher la mâchoire. J’ai trouvé que le jeu brillait beaucoup plus par son ambiance et sa direction artistique, que par sa réalisation technique. Graphiquement, le titre est joli, avec de très beaux effets et particules, mais donne parfois l’impression qu’il pourrait trouver sa place sur PS4. Oubliez la 4K, le jeu tourne dans une résolution native de 1080p qui donne parfois un aspect un peu flou sur certains éléments. Les 60 FPS sont atteints la très grande majorité du temps, avec parfois de jolies chutes de framerate sur certains combats ou zones. Côté audio, par contre c’est une leçon magistrale de sound design : les décors, les armes, les monstres… Tous ces éléments semblent vivre dans nos oreilles. Cela renforce l’immersion et le stress des combats !

Returnal Platine et Avis

Merci à PlayStation France pour l’envoi de la version !

MA CONCLUSION
Ma note (sur 10)
8
Article précédentConcours The Last Of Us Part II : une édition Ellie du jeu et de nombreux goodies à gagner !
Article suivantUnboxing Press-Kit Scarlet Nexus (manette collector inside)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire :)
Votre nom