L'ARTICLE VOUS A PLU ? SOYEZ COOL, PARTAGEZ :)

Je suis fan de Gravity Rush qui reste pour moi un des meilleurs jeux de la PS Vita, indiscutablement. Sa suite s’est longtemps faite désirer, puis décaler, avant de finalement atterrir dans ma PS4 en ce début d’année ! J’avais hâte de retrouver Kat et son incroyable gameplay aérien dans ce deuxième opus exclusif à la PS4… Un régal, un peu mitigé…

Premier constat dès le début de l’aventure, et qui se vérifiera tout le long du jeu : il n’y a pas de rappel du contexte, de l’histoire, ou encore de qui est qui. Pour une suite, c’est embêtant. Ayant terminé le premier opus en 2012, et n’ayant pas touché au remaster sorti sur PS4 l’année dernière, j’avoue avoir été paumé à plusieurs moments, face à des personnages censés être connus, mais dont je ne me rappelais absolument pas, m’obligeant à trouver un petit résumé internet des événements passés. Pour les personnes qui n’auraient jamais joué à Gravity Rush, l’implication dans l’histoire s’annonce compliquée.

Avis Test Gravity Rush 2

Passé, le très long tutoriel (plus d’une heure), ennuyeux au possible, on arrive enfin dans l’immense ville de Jirga Para Lhao, qui jouit (comme tout le jeu d’ailleurs) d’un vrai cachet et d’une splendide réalisation. Un terrain de jeu fantastique et approprié pour notre voltigeuse gravitéene, composé de plusieurs gigantesques « ilots flottants » organisant ainsi les différentes strates sociales de la ville (les pauvres sont amassés en bas alors que l’élite vis au dessus des nuages). Une symbolique loin d’être anodine, puisque l’intrigue principale de la première partie, tourne autour de conflits sociaux, ambition des puissants, légitimité du peuple à décider…

Kat est un peu perdue dans ce contexte politique. Une sensation très bien retranscrite à travers les possibilités d’exploration vertigineuses que cette ville inconnue offre au joueur : la liberté est grisante. On peut visiter n’importe quel endroit de la carte, on se surprend à voler juste pour le plaisir, entre les grands building résidentiels, ou en raz motte près du marché. Je dis voler, mais c’est une erreur. Kat ne vole pas, elle tombe. Hé oui ! Pour rappel, notre héroïne a la capacité d’inverser la gravité, et donc de « tomber » dans n’importe quel direction, à toute vitesse ! Si cette mécanique, qui est la marque de fabrique de la licence, reste heureusement inchangée par rapport au premier épisode, Japan Studio a enrichi les possibilités d’actions, par un système de compétences particulièrement complet, de craft d’objets, mais aussi et surtout, par l’ajout de « mode de gravité ».

En effet, passé un certain stade dans le jeu, Kat débloquera de nouveaux pouvoirs, sortes de transformations, lui permettant d’altérer la façon dont elle subit la gravité. Le mode « Jupiter » lourd et puissant pouvant causer d’importants dégâts, ou bien le mode « Lune » léger, rapide et subtil. Des capacités qui améliorent grandement le gameplay des combats contre les fameux Nevi, et autres gardes de la ville, mais qui ne parvient toutefois pas à faire oublier l’horrible gestion de caméra ou encore l’absence d’un « lock » sur les ennemis. Deux fautes assez inexcusables en 2017, pour un titre action-aventure aussi nerveux, qui gâchent souvent le plaisir de jeu lors des affrontements, ou pire, durant les innombrables défis annexes qui parsèment la carte !

Avis Test Gravity Rush 2

Ces activités secondaires permettent de se plonger un peu plus dans l’univers du jeu, en aidant différents NPC. Si globalement, ces quêtes sont assez variées (mini-jeux, infiltration, combats…), elles sont particulièrement sans-intérêt, et m’ont souvent ennuyé (pas toutes, certaines sont chouettes !)… Elles ne font que compléter la Trame me direz-vous… Oui… Le problème c’est qu’à bien des moments, l’Histoire principale est aussi d’un ennui astral…

Avis Test Gravity Rush 2

Malgré l’écriture réussie et la narration sous forme de Bande Dessinée (j’adore ce style), j’ai eu beaucoup de mal à rentrer dedans… La faute aussi à un problème de rythme. La moindre action, le moindre élan est tout le temps coupé par un dialogue ou une mini scène qui prend tout l’écran. Le lien qu’entretient Kat avec sa rivale et amie Raven a un vrai potentiel, mais j’ai finalement eu l’impression de passer à côté :/ Les bases d’un super scénario sont bien là, enrichies par 2 épisodes animés sortis juste avant le jeu, mais malheureusement trop peu exploitées pour en tirer une véritable intrigue à mon gout.

Test réalisé à partir d’une version fournie par PlayStation France.

APERÇU DE REVUE
Ma note ( /10)
7
L'ARTICLE VOUS A PLU ? SOYEZ COOL, PARTAGEZ :)
Article précédent[Précommande] Figurine F4F Link Zelda Breath Of The Wild
Article suivantNioh : Astuces et guide pour bien débuter

2 COMMENTAIRES

  1. ce que tu dis sur l’intro me rassure, j’ai coupé juste après le 1er boss pour l’instant et c’était pour moi une grande déception. (surtout pour les décors – mis à part les « profondeurs » ou l’on va miner, qui sont cools)

    Il est vrai que les dialogues sont particulièrement …. chiants ….
    Une simple ligne de sous-titre s’inscrivant sur l’écran sans couper le jeu aurait été bien plus appréciable, même si les BD sont bien réalisées

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire :)
Votre nom

Me prévenir quand une réponse est postée