Home Jeux Vidéo Ryse Son of Rome Xbox One

[Test] Ryse Son of Rome Xbox One

5
Test Ryse Son of Rome

Hier soir, je terminais Ryse Son of Rome … les pouces fébriles, encore ensanglantés par les combats impitoyables que j’avais mené, manette à la main, contre des hordes de barbares, gladiateurs et autres Prétoriens, la voix rauque, abimée par les ordres criés à mes hommes sur le champs de bataille, pour les mener à la victoire…

Autant le dire tout de suite : j’ai adoré (et adore encore) Ryse. Cela faisait longtemps, très longtemps, que je n’avais pas autant apprécié un jeu de line up comme celui-ci !

L’espagnol ! L’espagnol !

En guise d’introduction, on découvre une Rome à feu et à sang, assiégée contre un ennemi qu’on ne connait pas encore… On incarne Marius Titus, Centurion et héros de guerre des campagnes de conquête de César, qui se retrouve au bout de quelques minutes en tête à tête avec l’empereur qu’il doit défendre personnellement, cachés dans le palais, et à qui il raconte son histoire.
Une grande partie de la campagne, est donc narrée par notre héros sous forme de flashbacks qui nous font notamment revivre la guerre sanglante que Rome mena sur l’île de Britannia (l’Angleterre romaine), contre les barbares et les insurgés de l’empire.

Sans entrer dans les détails, Les amateurs de Gladiator feront immédiatement le rapprochement avec le film de Riddley Scott ! L’enjeu dramatique, le passage du prestige de la légion, à la poussière des arènes, la vengeance… Tous les ingrédients sont là pour raconter le destin individuel de notre héros, façon péplum !

Test Ryse son of Rome

“Si tu veux la paix, prépare toi à la guerre”

Ryse est donc un jeu d’action Beat’em all, dans lequel le joueur enchaine les affrontements au fur et à mesure qu’il progresse dans l’environnement. Le principe est simple : vous enchainez des coups (puissants ou normaux) de glaive et de bouclier, faisant ainsi monter un compteur de combos, et de score. Plus vos enchainements sont exécutés avec un timing parfait, plus vous gagnez de points. Une jauge de rage est également présente, et permet de déclencher un pouvoir spécial, qui stop le temps. Pratique dans les situations critiques.

Test Ryse Son of Rome

Lorsque la santé d’un ennemi diminue suffisamment, une tête de mort apparait au dessus de lui signalant au joueur la possibilité de l’exécuter de façon spectaculaire, à l’aide d’un simili QTE, dont le timing de réalisation donnera également lieu à un certain nombre de points. Ces exécutions ont un double rôle : d’une part le « finish » stylisé et très classe qui en met plein la vue, et en même temps le gain d’un bonus indispensable pour progresser au fil des combat : XP supplémentaire, regain de vie, de rage ou augmentation des débats… le joueur est libre de choisir sa compétence passive en fonction de la situation. Les points accumulés permettent ensuite d’acheter des améliorations pour Marius, comme une meilleure barre de vie, ou une exécution plus efficace par exemple.

Test Ryse son of Rome

Les commandes vocales sont aussi de la partie, et permettent de donner des ordres durant certaines phases de jeu. Très sympa et bien intégré au contexte des batailles, on se surprend à ordonner d’un ton ferme au troupes de décocher une bonne salve de flèches ;)

Un gameplay efficace, nerveux, intelligent, est personnalisable ! J’adore !

Le combat d’une vie, ou pas

J’ai attaqué le jeu directement en Vétéran et l’ai terminé en environ 6 heures. Ce n’est pas énorme c’est vrai. Cependant, la difficulté Légendaire débloquée ensuite, est particulièrement exigeante, et ravira les amateurs de « just frame » et autres timing impitoyablement parfaits ! Un vrai challenge ! Ryse propose également un mode arène, jouable à deux sur le Xbox Live. Il permet de combattre dans un colisé, contre plusieurs vagues d’ennemis à difficulté croissante. Le joueur passe des niveaux, gagne quelques pièces d’or, et peut alors faire évoluer son équipement de Gladiateur. Un système assez prenant ;)

Test Ryse son of Rome

Ta rétine, tu flatteras…

Graphiquement, le jeu calme et met tout le monde d’accord : c’est beau. Profondeur de champs, textures, effets, animations, le CryEngine de Crytek fait des merveilles pour son premier bain dans la next gen, et nous éclate littéralement les pupilles. Il n’y a rien à ajouter :)

Test Ryse son of Rome

Test Ryse Son of Rome

Test Ryse Son of Rome

APERÇU DE REVUE
Ma note
7
Article précédent[Xbox One] Dimensions et comparaison
Article suivant[Xbox One] Snap, ancrage et reconnaissance vocale

5 COMMENTAIRES

    • “L’originalité est toujours condamnée” … Sauf quand ce sont des indépendants qui sortent un titre… Là pas de problème, tout le monde trouve ça super. Par contre un gros studio qui sort une nouvelle licence, pour un line-up en plus … Aucune erreur n’est pardonnée… Il suffit de voir le traitement de Knack et de Ryse par les critiques… ;)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire :)
Votre nom

Me prévenir quand une réponse est postée