L'ARTICLE VOUS A PLU ? SOYEZ COOL, PARTAGEZ :)

Critique de Star Wars Rogue One sans spoiler.

Il y’a un an, l’émotion guidait mes pas vers la salle de projection IMAX dans laquelle je découvrais, mains frissonnantes et yeux humides, un septième épisode aussi réussi que controversé. La tâche était lourde. Ramener à la vie une saga légendaire, en préserver l’héritage et la continuité sans la trahir… Cette fois-ci c’est le doute, teinté d’excitation qui a envahit mes pensées, troublées à l’idée de voir un Star Wars qui n’en serait pas vraiment un…

J’avais peur.

Peur d’un ton radicalement différent, qui transpirait dans les trailers montés en trompe l’œil. Peur, non pas de ce que pourrait être le film, mais du concept même de spinoff, censé casser les codes et chambouler un ordre établi et intouchable.

Critique Avis Star Wars Rogue One

Dès les premiers instants, cette volonté de s’affirmer comme un Star Wars différent me frappe violemment… Je sais que je ne suis pas le seul… J’entends quelques exclamations, à moitié couvertes par le son Dolby tonitruant.

Et puis la lumière nostalgique d’un plan légendaire balaie mes à priori d’un seul coup, et me ramène du côté clair. Je comprends au fil des scènes, que Gareth Edwards s’est posé les mêmes questions que moi, a affronté les mêmes craintes, et me sert ses réponses à lui. Celles d’un réalisateur avant tout Fan. Celles d’un homme capable de transformer un simple détail scénaristique vaguement mentionnée durant des décennies, en un récit incroyable.

Car Rogue One c’est avant tout une histoire, une « Story », un momentum d’une gigantesque fresque millénaire. Cette histoire je la connais déjà… C’est celle qui a permis le premier triomphe d’un jeune pilote apprenti Jedi, devenu héros éternel pour trois générations de fans. Un film à la fois épilogue et prologue, autonome et borné dans le temps, peignant une vision alternative, plus sale, plus dangereuse, d’une Alliance divisée et violente.

Critique Avis Star Wars Rogue One

C’est aussi le pari incroyable de maintenir la cohérence de la saga, tout en injectant une forte dose d’éléments inédits en plein cœur d’une mythologie déjà établie. Un jeu d’équilibre parfaitement maitrisé, qui adoucit systématiquement la nouveauté par un repère, un élément connu, narratif ou visuel. Une prouesse qui relève surtout de la compréhension d’une époque, de son esthétique et de ses moyens de réalisation. Coupes de cheveux 70s, et grain d’image vintage… Même les Destroyers semblent être des maquettes tout droit sorties des archives de Lucasfilm. Ressusciter cet esprit d’antan et certaines figures du passé, donne une saveur unique qui ancre définitivement le film dans l’univers originel imaginé par George Lucas.

Critique Avis Star Wars Rogue One

Et si le retour à l’écran du plus grand méchant de la pop culture était connu de tous, il y’avait bien mille et unes manières de filmer cet instant. L’angle, la lumière, le cadre… La réalisation dans son ensemble sacralise littéralement l’apparition du Seigneur Noir des Sith, lui donnant plus d’intensité et de gravité, que dans tous les autres films réunis….

Je ne voulais pas de cet épisode. Je me trompais. Rogue One est bien plus qu’un simple spinoff. Il embrasse la mythologie Star Wars dans son ensemble, et l’enrichit sans jamais dénaturer ses codes. Il est le trait d’union, le connecteur improbable et pourtant brillant, fédérant la prélogie, les séries et la trilogie autour d’un fantastique récit de bravoure. Les frissons m’ont plaqué au fond de mon siège jusque dans les dernières minutes, glorieuses et épouvantes à plus d’un titre, bouclant la boucle sur un plan final parfait.

1 COMMENTAIRE

  1. 1000% d’accord avec toi ! Je me suis régalé à voir ce film, c’est Noel avant l’heure !! Il fait la parfaite union entre les 2 trilogies

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire :)
Votre nom

Me prévenir quand une réponse est postée