Je m’en rappelle comme si c’était hier. J’avais 14 ans, j’étais en 3e, c’était un samedi après midi et j’avais fini mes devoirs. J’avais pris une de mes plus grandes claques vidéoludiques EVER, quelques temps auparavant avec FF7… Je savais que Final Fantasy VIII était sorti. J’appelle mon meilleur ami, et lui dis « Je vais acheter FF8, tu viens ? ». Et nous voila parti, pour acheter le jeu sur PC ! Hé oui, le jeu était sorti sur Windows (édité par EIDOS), dans une belle version (avec moins d’aliasing par rapport à la PS1). Je ne possédais pas encore la Play à l’époque !

Final Fantasy VIII Remastered

C’est également sur PC que j’avais fait FF7, et que j’avais tout simplement découvert cette saga qui a clairement orienté mes gouts en matière de jeux vidéo… C’était nouveau pour moi : le système de combats au tour par tour ou la capacité d’un jeu vidéo à raconter une vraie et longue histoire passionnante, avec des personnages complexes. Bref, je sortais de la Fnac, la grosse et jolie boite PC bleutée du jeu (avecs es 5 CD !) sous le bras, excité à l’idée de retrouver ces sensations que seuls les RPG sont capable de me procurer (encore aujourd’hui).

Final Fantasy VIII Remastered

Et c’est ce qui s’est passé. Dès l’incroyable introduction Liberi Fatali, j’étais sur le cul devant l’animation de Squall et Seifer, et de leurs Gunblades qui s’entrechoquent ! Le changement était assez radical : pas de personnages SD, mais des sprites de héros aux allures et proportions humaines. Une direction artistique plus « mature », des cinématiques CGI complètement hallucinantes (la scène du bal, l’attaque de l’université de Balamb Garden…), et une BO qui me fait encore frissonner lorsque je l’écoute.

Aujourd’hui, après avoir été bafoué et renié de longues années, Final Fantasy VIII Remastered arrive ENFIN ! Il sort sur toutes les plateformes (Switch, Xbox One, PS4, PC) dans une version entièrement retravaillée graphiquement et avec en plus de nouvelles fonctionnalités (que les puristes n’utiliseront évidemment pas ;))

Bonus de combat : Points de vie et jauge ATB remplis à fond en permanence, avec activation des Limits à volonté.

Pas de rencontres aléatoires : Arrêt des combats aléatoires pour avancer sans être interrompu.

Vitesse accélérée x3 : Accélération ration du jeu trois fois plus vite.

Améliorations graphiques (assez spectaculaires) :

Final Fantasy VIII RemasteredAlors oui je préfère Final Fantasy 7. C’est indiscutable. Je préfère même d’autres FF avant le 8. Mais comme avec chaque jeu de cette magnifique saga, une certaine réminiscence de l’époque à laquelle j’y ai joué, remonte. Je me souviens des discussions avec mon pote sur les G-Force, sur nos personnages préférés (Quistis <3), sur notre incompréhension du concept de Laguna, sur comment battre et chopper Odin etc etc… Un univers riche et inoubliable tout simplement, qui méritait vraiment cette version remasterisée !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire :)
Votre nom

Me prévenir quand une réponse est postée