CA VOUS A PLU ? ALORS PARTAGEZ L'ARTICLE ;)

Des polémiques sur Gran Turismo Sport il y’en a eu un certain nombre depuis sa sortie… Les joueurs qui attendaient le digne héritier du génial Gran Turismo 4 n’ont pas exactement eu ce qu’ils voulaient et ont rapidement surnommé cette nouvelle mouture “GT e-Sport”, en raison de son focus quasi exclusif sur le mode Online compétitif. Après avoir passé des heures de folie sur Forza 7, je m’étais préparé à être déçu. Et bien j’ai été très surpris… et clairement dans le bon sens :)

L’amour de la conduite

En survolant l’interface (très classe mais un poil austère) et les modes de jeux, on se dit de prime abord, que ce GT Sport semble moins bien paré que la concurrence pour tenir les joueurs “solo” en haleine. Un mode “Arcade” avec des course simples contre IA et autres défis contre la montre, un mode “Campagne” qui regroupe essentiellement des leçons de conduite et courtes missions pour perfectionner son skill, et le mode Sport pour affronter d’autres joueurs en ligne. (ndla : le patch 1.10 a apporté un nouveau mode de jeu que je détaille plus bas).

Test GT Sport PS4 Pro

Voila. C’est tout. C’est chiche. MAIS … J’ai quand même bien pris mon pied :) En effet, GT Sport mise tout sur la courbe de progression, et l’apprentissage pour devenir un vrai pilote émérite et courtois ! Oui, courtois. Avant même d’envisager aller taquiner les autres joueurs en ligne, le jeu nous impose de passer par la case “Fair-Play” : l’absence de gestion de dégâts pourrait inciter certaines brutes à tamponner méchamment ses adversaires… C’est fortement découragé et même sanctionné par des pénalités de chrono. L’amour de la conduite “sport”, dans tous les sens du terme, est au centre de ce Gran Turismo.

Test GT Sport PS4 Pro

J’ai donc enchainé les médailles d’or dans l’Ecole de Conduite, débloquant ainsi de nouveaux bolides, points d’EXP, Points Miles (pour tuner ses voitures), et Crédits (pour acheter de nouvelles caisses). C’est grisant, on se prend au jeu, on rate et on recommence. Excellente idée également avec le mode “Experience de circuit” qui permet d’apprendre à maitriser chaque circuit proposé (il y’en a malheureusement assez peu…). Les défis du légendaire tracé de Nürburgring sont aussi jouissifs que corsés :)

Test GT Sport PS4 Pro

Et niveau sensation de pilotage alors ? Et bien elles sont assez différentes de Forza Motorsport 7. Moins dynamique, mais en même temps plus axée “Arcade” que “Simulation”, la prise en main des bolides est excellente, équilibrée et finalement assez permissive. On se surprend à être de plus en plus agressif dans les virages, et à tenter plus de folies ! Si la vue extérieure est agréable, elle reste toutefois assez molle… La vue cockpit est clairement le bon choix pour un maximum de sensations !

Après le patch 1.10

Fin décembre -pile pour les fêtes- Polyphony Digital a déployé un patch étoffant le contenu offline de Gran Turismo Sport (ce que veulent les joueurs quoi). Quelques nouveaux modèles de voitures, et surtout, surtout, un vrai mode championnat ! C’est exactement ce qu’il manquait à GT Sport. Décomposé en plusieurs ligue de difficulté croissante, ce mode permet de participer à de vraies courses contre l’IA, avec classement, podium etc :)

GT Sport sur PS4 Pro

Le jeu est vraiment très joli. Il ne s’agit pas d’une 4K Native, mais d’un 1800p checkerboardé (1 pixel sur 2 est calculé, le reste est “extrapolé”), puis ensuite upscalé en 4K. Le résultat n’est clairement pas aussi fin et riche qu’un Forza Motorsport 7 sur Xbox One X, mais s’en tire tout de même avec un excellent rendu.

Test GT Sport PS4 Pro

La vraie claque -encore et toujours- provient du HDR, (High Dynamic Range) indiscutablement bluffant : les reflets sur les voitures modélisées à la perfection (plus réussies que dans FM7 je trouve), le ciel, les différentes lumières… C’est d’autant plus dommage que le jeu ne propose pas d’effets météo dynamiques, de gestion des dégâts sur la voiture, ou de gestion du temps qui passe (le soleil qui se couche au fil des tours <3). Ce sont clairement des points que la concurrence maitrise bien mieux.

Mon avis sur la PS4 Pro en quelques lignes…

Il y’a 1 an, bien qu’assez déçu par son annonce, la PS4 Pro me paraissait être un bon deal. Au vu du prix de vente encore élevé de la PS4 à l’époque, les 399€ semblaient plutôt raisonnables. J’ai été tenté plusieurs fois, sans jamais craquer… Pourtant j’étais équipé d’une TV 4K depuis 2015 (et c’est un détail important pour la suite). J’ai finalement acheté la console, massivement bradée lors du dernier Black Friday, et comprend mieux pourquoi je n’ai pas sauté le pas avant. Plus puissante mais pas trop non plus, 4K mais en fait pas vraiment, pas de lecteur Blu-Ray UHD en plein boum de la définition. Un design pas moche, mais franchement pas beau non plus, et enfin un nom à coucher dehors.

Ces critiques là, on les connait déjà, on les a lu sur tous les sites high-tech et JV. Mais pour moi le plus grand problème de la PS4 Pro, c’est sa grande soeur. En effet, la PS4 “normale” fait déjà tourner les jeux First Party PlayStation impeccablement, dans une FullHD sans faille et rend l’upgrade graphique que procure la Pro hyper décevant, encore plus pour moi, qui joue sur un écran 4K. Pourquoi donc ? Parce que ma TV (Sony X9005B à l’époque, j’ai récemment changé pour une OLED) réalise un upscale remarquable des sources 1080p vers la 4K. La PS4 Pro, réalise la plupart du temps aussi un upscale (ou un checkerboard, technique sale qui calcul 1 pixel sur 2, et devine l’autre) de l’image, en se basant sur une définition native qui atteint 1440p la plupart du temps (la 4K c’est 2160p). L’upgrade visuel est présent, mais clairement pas fou.

Pas de méprises : les améliorations sur les jeux que j’ai testé, à savoir Horizon et GT Sport sont bien là… Mais minimales. Le vrai effet wahou provient surtout du rendu HDR, mais qui est également disponible sur la PS4 normale… Bref. Pour moi, la PS4 Pro est une console mid-gen sortie trop tôt, uniquement en réaction à la concurrence, sans vraie identité ni positionnement, et qui fait face aujourd’hui à une Xbox One X plus chère, mais autrement plus convaincante sur le segment 4K (Native, lecteur UHD, etc). La Pro a les exclus, la One X a la puissance. Une situation, qui fait indiscutablement préférer la machine de Microsoft en tant que console par défaut pour tous les titres multiplateforme si on a une TV 4K, tant le gap est important. A moins de 300€ la Pro vaut le coup. Au delà c’est non, une PS4 Slim fera parfaitement le job.

 

Photos souvenirs

A défaut de proposer des décors un peu riches et détaillés durant les courses, GT Sport a choisi de sublimer les 160 modèles de voitures disponibles par un mode photo statique “Scapes” bluffant. Vraiment. On choisit une vraie photo d’un décor parmis des dizaines de lieux de différents coin du monde, et on y place un de ses bolides. Le résultat photo-réaliste est absolument incroyable ! Jugez plutôt (screenshot en 4K, cliquez pour agrandir)

Test GT Sport PS4 ProTest GT Sport PS4 Pro

A tomber n’est-ce pas ?

APERÇU DE REVUE
Ma note ( /10)
7.5
CA VOUS A PLU ? ALORS PARTAGEZ L'ARTICLE ;)
Article précédentDéballage des cadeaux de Noël 2017
Article suivantBonne année 2018 !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire :)
Votre nom

Me prévenir quand une réponse est postée