ReCore est un jeu que je suis avec attention depuis son annonce à l’E3 2015, malgré le peu d’informations et de communication qu’ont laissé passer Microsoft et Armature Studio. Sous ses airs de “caution japonaise sur Xbox” ou “jeu de commande”, se cache un vrai titre, frais, intéressant et qui complète parfaitement le line up Xbox de rentrée !

Ce test tient compte des améliorations techniques et corrections de bugs / temps de chargement apportées par le patch début octobre.

Principe de jeu / Gameplay

On incarne donc Joule, jeune femme solitaire errant sur Alter-Eden, une planète potentiellement capable d’accueillir (et de sauver) la population de la Terre, dont les ressources naturelles sont épuisées. Initialement envoyée pour entamer le processus de Terraformation avec l’aide des Orbots (sortes de robots dotés d’une conscience incarnée dans une orbe), elle a perdu tout contact et se retrouve seule au milieu de robots devenus incontrôlables et agressifs…

Test ReCore Xbox One

Un point de départ post-apo prometteur pour un Third Person Shooter/Plateformer au système de jeu extrêmement simple et immédiatement efficace : système de lock d’ennemis avec la gâchette gauche et déclenchement du shoot sur la gâchette droite, complété par un tir chargé RB. Pour enrichir cette base, les développeurs ont mis en place un système de “couleurs de tir” en fonction de l’ennemi. Ainsi l’arme de joule peut changer de type de chargeur (Rouge/Bleu/Jaune/blanc) obligeant le joueur à s’adapter selon la situation : un Orbots rouge sera sensible au tir rouge, un orbot bleu au tir bleu, etc… Une petite vidéo d’un combat random :

A ce système vient s’ajouter notre compagnon Orbot Mack (rejoint ensuite par Seth et Duncan), véritable cœur (ou “core” du coup…) du gameplay et de la progression. Nos Orbots, également dotés d’une couleur, nous prêtent main forte durant les affrontements, et disposent de capacités spéciales selon le châssis robotique dont ils sont équipés. L’orbot Mack équipé du châssis de départ aux allures de chien, pourra lancer une charge dévastatrice, alors qu’il disposera d’un puissant rayon laser s’il est inséré dans le chassie Aero. Au fil de l’aventure, Joule découvrira des plans permettant de construire dans l’atelier de notre vaisseau, de nouvelles pièces d’armures pour nos compagnons. Un système très bien pensé !

Test ReCore Xbox One

L’aventure est articulée autour de l’exploration de 3 grandes zones ouvertes (mais séparées entre elle), regorgeant de Donjons et trésors cachés. Joule doit mettre la main sur de mystérieuses Orbes Prismatiques, et sera guidée par des messages audio laissés par son père, faisant office de fil rouge narratif (parfois un peu maladroit).

Ainsi, à côté des nombreuses phases de shoot, toute une mécanique de jeu de plateforme est proposée au joueur, notamment dans ces fameux “niveau-donjon”. Doubles sauts, et dash aérien permettent à notre héroïne de se mouvoir dans des environnements aux allures de puzzle-game grandeur nature.

Durée de vie / Rejouabilité / Difficulté

L’aventure principale peut se boucler en moins de 10 heures, à condition de rusher l’objectif final en faisant fi des donjons annexes et des recherches de plans pour améliorer les chassis de nos orbots ! C’est un peu dommage, car c’est aussi aussi ça l’essence même de ReCore : parcourir les donjons pas si optionnels que ça, récolter des pièces détachées et des orbes pour monter en puissance et ainsi accéder à des donjons de plus en plus complexes. Un schéma simple plutôt addictif, mais assez répétitif.

Test ReCore Xbox One

L’essentiel de la difficulté ne se trouve pas dans les gunfights (quoique certaines peuvent être un peu corsées si nos Orbots ne sont pas assez améliorés), mais bien dans l’accomplissement des chalenges proposés dans les différents donjons d’ Alter Eden ! Un niveau de challenge très inégal et globalement mal dosé : certains environnements se traversent en un éclair, alors que d’autres nécessitent des dizaines d’essais avant de réussir.

Réalisation

Comme mentionné en préambule de ce test, le patch salvateur de 5Go paru début octobre a fait un bien fou à ReCore, dont la version Xbox One a très largement été critiquée avant la sortie par la presse spécialisée. Temps de chargement aux fraises, et moults bugs graphiques… Effectivement, l’expérience de jeu Day One était fortement dégradée. Le patch a donc gommé la plupart des défauts techniques remontés, avec des loading raccourcis de 35% à 85% ainsi que des textures améliorées et plus fine. C’est nettement plus beau !

Test ReCore Xbox One

Le titre n’a cependant rien d’un “AAA”, et se contente d’une réalisation basique, soutenue par une superbe direction artistique, et une brillante ambiance sonore. J’ai adoré l’univers post-apo du jeu, avec ses étendus ensablées ponctuées d’immenses tours et constructions mystérieuses. Le travail sur Joule est top, que ce soit son animaiton, son attitude, ou le lien qu’elle entretient avec ses orbots. A ce niveau là, ReCore est une vraie réussite.

Test réalisé à partir d’une version fournie par Microsoft France

APERÇU DE REVUE
Ma note ( /10)
6.5
Article précédent[Vidéo] Bande Annonce Officielle Star Wars Rogue One
Article suivant[Concours Anniversaire 3 ans n°2] Un téléphone Honor 5C à gagner !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire :)
Votre nom

Me prévenir quand une réponse est postée