Critique de Star Wars Episode 9 L’Ascension de Skywalker sans spoiler. 

Comment J.J. Abrams va t’il bien pouvoir réparer mon jouet d’enfant, ma nostalgie, ma Guerre des Etoiles culte que je pensais intouchable, mais pourtant malmenée il y’a 2 ans ? C’est la question qui me hante, jusqu’au moment où retentissent les trompettes du thème de John Williams. Une dernière fois, pour les Skywalker.

Les lettres jaunes défilent. Le passé resurgit, comme prévu, et lance une intrigue dense, intense, dès les premiers instants du film. Un rythme effréné, au service de la reconstruction du mythe. Car c’est bien ça tout l’enjeu. C’est aussi ça, finalement, que je veux voir. Un Star Wars, un vrai, en toute simplicité. Un épisode qui (re)trouve un écho dans mon coeur de fan, et probablement dans celui de millions d’autres, par des subterfuges techniques incroyables et touchant, des voix inattendues ressuscitées, des sabres lasers qui s’entrechoquent, et un récit enfin à la hauteur de mes Héros Légendaires.

Critique Star Wars 9 Ascension Skywalker

Abrams balaye l’Episode 8 d’une simple phrase, et replace ses pions narratifs à sa manière, là où il s’était arrêté avec le Réveil de la Force. Ce 9e opus pourrait d’ailleurs quasiment en être la suite directe. En réalisant presque deux films en un, il réussit l’exploit de redonner du corps à un contexte et à des personnages littéralement déconstruits par Rian Johnson. Il rend aux Héros leur force, au Malin son envergure, et à l’Intrigue ses enjeux. C’est ça la puissance de l’Elipse Narrative, qui fait respirer le récit entre deux films, en lui donnant de la liberté au lieu de l’enfermer.

Critique Star Wars 9 Ascension Skywalker

Le réalisateur re-connecte ce dernier chapitre à la Trilogie Originale et à la Prélogie, en piochant avec brio dans les mythes de l’Univers Etendu de Star Wars, romans, nouvelles, comics, pourtant reniés sèchement par Disney lors du rachat. L’ironie du sort, puisque c’est à travers ces inspirations qu’une saga quarantenaire trouve tant bien que mal son salut. Un rafistolage pas évident, mais nécessaire après les cendres encore chaudes des Derniers Jedi, sur lesquelles J.J. doit marcher.

Critique Star Wars 9 Ascension Skywalker

Un final éclatant, émouvant jusque dans les tout derniers instants, durant lesquels je n’ai pu contenir la Force de mon émotion, face au Crépuscule d’une saga et du mythe Skywalker qui m’a vu grandir. Un frisson d’adieu satisfait à Anakin, Dark Vador, Luke et Leia en attendant la promesse de nouveaux combats éternels entre l’Ombre et la Lumière. L’équilibre est restauré.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire :)
Votre nom