En fait non. Le titre est trompeur … J’aurais du écrire : « Forza Horizon 3, le jeu de caisses qui parle AUSSI à ceux qui n’aiment pas les jeux de caisses » … Mais c’était un peu long !

J’aime bien cette formule, car elle caractérise parfaitement ce qu’est la licence Horizon : le pendant « un peu arcade » et très accessible de la simulation Forza Motorsport. Le jeu a débarqué il y’a 1 mois sur Xbox One et Windows 10… Et comme le laissait présager ma preview de septembre : j’ai adoré !

Pour ce 3e opus, nous voila « Boss » du Festival Horizon, une sorte d’énorme concentration de pilotes qui célèbrent leur amour pour les voitures dans des lieux paradisiaques, sur fond de dubstep ! Les autres années nous n’étions qu’un simple participant, mais cette fois-ci on gère le biz ! Une belle promotion, qui implique un certain nombres de responsabilités ! Il faut faire grossir le festival, le développer, l’étendre, en attirant des fans et des pilotes de renom ! Mais comment faire ?

test forza horizon 3 xbox one

Et bien il faut rouler, tout simplement : accomplir des défis, des challenges, participer à des courses de rue ou des championnats (et si possible finir premier) afin de promouvoir le festival, et engranger des crédits (pour acheter de nouveaux bolides) et de l’expérience (pour débloquer des capacités spéciales type +10% de crédits en plus etc…). Toutes ces activités sont référencées sur la carte sous forme de point d’intérêt, qu’on est libre ou non de suivre. Car c’est aussi ça, la signature, la force du jeu : une liberté totale de faire ce qu’on veut, quand on veut, dans ce gigantesque et magnifique monde ouvert !

test forza horizon 3 xbox one

Oui. Magnifique. Je n’ai pas de Xbox One S et n’ai donc pas pu profiter du rendu HDR sur ma TV 4K… Mais j’en ai quand même pris plein les yeux ! Les paysages offerts par cette Australie sublime sont à couper le souffle, tout comme la modélisation des voitures, que l’on peut d’ailleurs mettre en valeur grâce au mode photo inclus dans le jeu :)

La prise en main et le fun sont instantanés. Pour n’importe qui, initié ou non. Les sensations de conduite sont grisantes et accrochent immédiatement le joueur, avec des good vibes, musique à fond et soleil couchant… On s’y croirait ! C’est le pont crucial de la mécanique Horizon : l’accessibilité. Dès l’introduction on prend son pied au volant d’une Lamborgini (de prêt…). L’assistance à la conduite, les corrections de freinage, et les tracés au sols permettent de piloter comme un as, sans (trop) se prendre les rambardes, les arbres ou les autres conducteurs, réels ou non. Car FH3 propose bien entendu un mode en ligne « jumpin jumpout » cross-plateform PC-Xbox, qui permet de cruiser tranquillement avec ses potes, ou de se tirer la bourre en tournoi !

test forza horizon 3 xbox one

Et puis au fil de l’aventure, on progresse, on gagne de nouvelles caisses, où bien on les achète à l’hôtel des ventes en ligne. Puis on les améliore, toujours de façon très simple et non-rédhibitoire pour ceux comme moi qui n’y connaissent rien ;) Les experts ne sont toutefois pas mis sur la touche, puisque la difficulté du jeu est ajustable ! On peut supprimer toute assistance de pilotage, et régler son moteur, le couple, la puissance etc… ou bien sur passer les rapports manuellement. De quoi contenter les fans de simulation.

Test réalisé à partir d’une version fournie par Microsoft France

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire :)
Votre nom

Me prévenir quand une réponse est postée