Ca vient de tomber : Monster Hunter World s’est écoulé à 7,5 millions d’exemplaires en 1 mois, et devient officiellement le titre Capcom le mieux vendu. Ever. Ca parait fou, pour un jeu longtemps étiqueté “niche” en occident, et largement prédominant sur consoles portables, après le premier épisode sur PS2 en 2004 (et quelques escapades sur Wii/WiiU). Ma “première fois” c’était sur PSP avec MH2 Freedom 2. Et comme souvent avec les première fois, c’était loin d’être inoubliable : je n’avais pas accroché à l’interface austère, le système de lock/caméra aux fraises, et la jouabilité à 1 stick de la console, assez infernale. J’ai longtemps boudé la série, en lui préférant ses innombrables clones moins complexes, moins techniques, plus fun… Et pourtant aujourd’hui, me voila avec plus de 130 heures au compteur, level 68, et un sérieux problème d’addiction. Oui, Monster Hunter World est dingue.

Bigger, Easier, funnier

C’est par son accessibilité que la bombe de Capcom m’a attrapé ! Et même si le principe de jeu reste inchangé, de l’avis général c’est le plus “simple” des Monster Hunter. On est donc un Chasseur de la 5e flotte, venu dans le Nouveau Monde renforcer une armée d’autres Chasseurs étudiant la Faune et la Flore de cette île mystérieuse. Par “étudier”, il faut comprendre : défoncer la gueule de monstres, leur couper la queue, leur arracher les ailes, et les dépecer, pour se crafter des armures et armes de plus en plus puissantes, et ainsi survivre à des combats de plus en plus épiques ! C’est le coeur de Monster Hunter World, complètement addictif et passionnant !

Monster Hunter World Xbox One X

Tout, dans le système de jeu, est pensé pour être fun et simplifié. Tout. L’accessibilité accrue se traduit par plein d’éléments qui font la différence… Une meilleure lisibilité générale, des objectifs clairs, un joli bestiaire très détaillé, un système de crafts plus friendly, la gestion des préparations de nourriture par les Palico – sorte de compagnons chats- avant de partir en mission (très important dans Monster Hunter World), ou encore la traque de monstre facilitée par les navicioles, sorte d’insectes qui suivent les traces des différents gibiers ! Même le fonctionnement des maps a été revu : fini le découpage en mini-zones avec temps de chargement : les environnements sont désormais complètement ouverts, ce qui renforce l’immersion et le plaisir de jeu !

Monster Hunter World Xbox One X

On commence par se créer un personnage, avec de nombreuses possibilités de customisation, puis on se lance dans le mode Histoire ! Une succession de missions un peu scriptées qui ont surtout pour but d’apprendre à jouer intelligemment, et se familiariser avec les objets (pièges, potions) et stratégies d’environnement comme se balancer à une liane pour sauter sur le dos d’un dragon, ou se cacher dans les hautes-herbes. 14 types d’armes sont disponibles, plus ou moins techniques et avec pour chacun des avantages et des inconvénients. J’ai commencé par l’Epée Longue (arme la plus jouée), pour finalement me mettre à fond sur la Morpho Hache, sorte d’hybride Hache / Grosse épée, qui me rappelle les armes de Bloodborne ;) Les dégats sont monstrueux, et les coups spéciaux spectaculaires ! J’ai conçu plusieurs sets d’armures que j’utilise en fonction des situations et des monstres à chasser. Je ferai d’ailleurs un post dédié à mes différents équipements ;) Mon Palico et moi, on a le swag …

Monster Hunter World Xbox One X

Mais toute l’essence de Monster Hunter World se trouve dans la chasse à plusieurs joueurs, et le contenu presque infini que propose le jeu, une fois l’histoire terminée… Des centaines de contrats et quêtes annexes, apportant presque toujours des récompenses utiles pour progresser. En groupe, la difficulté est bien entendu relevée et la stratégie de rigueur sur les combats les plus difficiles. Du contenu et des événements de chasse uniques sont par ailleurs régulièrement ajoutés (gratuitement) par Capcom.

“It’s A Monster”

J’ai une PS4 Pro et une Xbox One X, et c’est sur la console de Microsoft, nettement plus puissante, que j’ai choisi de me lancer dans la chasse au gros ! La One X propose, comme d’habitude sur les jeux multiplateforme, un meilleur framerate (parfois plus de 15 fps de différence…..), et une définition native (versus une définition checkerboard sur PS4 Pro) pour un rendu plus fin et clean ! Pour profiter pleinement de ma belle TV 4K OLED, le choix était évident ;) Technique mise à part, j’ai toujours trouvé l’experience multijoueurs (fonctionnalités, services, praticité, amis, groupes) plus aboutie et stable sur le Live.

Monster Hunter World Xbox One X

Monster Hunter World brille davantage par la diversité et la richesse de ses énormes environnements que par sa réalisation, propre mais pas dans le top de ce qui se fait aujourd’hui. Il faut dire que le jeu fourmille de vie et de détails… On imagine sans mal les ressources allouées au rendu de tout cela, au détriment d’un peu de qualité graphique. Une attention toute particulière a été accordée à l’animation des Monstres, absolument remarquable, et très appréciable vu le temps qu’on passe à leur taper dessus :)

Monster Hunter World Xbox One X

3 COMMENTAIRES

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire :)
Votre nom

Me prévenir quand une réponse est postée