CA VOUS A PLU ? ALORS PARTAGEZ L'ARTICLE ;)

Cela fait maintenant une semaine que j’ai reçu la Xbox One X, la nouvelle machine de Microsoft dopée à la 4K et annoncée comme Console la plus Puissante de tous les Temps. Une semaine placée sous le signe de la balaizance graphique et de l’éclatage de rétine façon UHD à la sauce HDR10. Car oui, autant le dire tout de suite : la X est bien le monstre annoncé.

Je vous donne donc mon avis sur la console, dans un looong billet (il y’a beaucoup de choses à dire) et vous explique pourquoi cette nouvelle machine est une réussite selon moi, quels sont ses défauts, et s’il est judicieux pour vous de vous la procurer ou non :)

Xbox One X : Prouesse d’ingénierie 4K à prix canon

Avant toute chose, quelques mots sur l’aspect visuel de la console, pour ceux qui n’auraient pas vu mon unboxing. A ce niveau là, on peut dire que la Xbox One X est une réussite totale. Les ingénieurs de Microsoft se sont surpassés, en réussissant l’intégration de toute cette puissance, dans un format ultra-compacte. Plus petite qu’une Xbox One S, et bien évidemment qu’une PS4 Pro, la X est sobre, classe, avec un revêtement anthracite « mat » et quelques touches de finitions cool. C’est une belle console ! Tout ça est très subjectif bien sur, mais je pense que le design plaira au plus grand nombre. Le bloc d’alimentation externe de la One Fat n’existe plus, les lignes sont fines… La X s’inspire de la S et fait définitivement oublier les défauts de conception de la toute première version.

Unboxing Xbox One X Press Kit

Prix canon ?? Oui. Prix canon ! Soyons clair : je ne dis pas que la console est bon marché. 499€ c’est cher. Mais au vu de ce que propose la Xbox One X en terme de puissance, avec en prime un lecteur Blu-Ray 4K… Le calcul est très vite fait. Un PC 4K équivalent (donc plus puissant que la X car pas optimisé spécifiquement pour les jeux comme l’est une console), coute BEAUCOUP plus cher… Désolé pour les allergiques du blabla technique, mais voici un petit résumé rapide des specs : 

6 Teraflops de calcul graphique, sortie vidéo 2160p (« 4K ») 60Hz, HDR10, 12 Go de RAM ultra rapide, lecteur BR 4K, décodage son Dolby Atmos et DTS-X etc etc…

Unboxing Xbox One X Press Kit

Ce qui ressort de ces chiffres, c’est que le constructeur a appris de ses erreurs, et a mis le paquet sur les composants, la puissance, et la facilité de prise en main pour les studios. Résultat ? Les développeurs ont pondu dans un temps record une myriade de patchs 4K pour les jeux. C’est un point crucial, qui a fait défaut à la Xbox One pendant des années : la facilité de développement, et la puissance dispo. C’est désormais corrigé.

La Puissance en silence

Et niveau bruit alors ? Ca souffle ? Non. Absolument pas. La première Xbox One était déjà silencieuse, mais alors là, c’est le silence (quasi) absolu. Que ce soit sur un jeu demat, ou sur un jeu disque qui tourne dans le lecteur, le bruit est minimal. Même durant des sessions de jeux intensives en 4K/HDR sur Gears Of War 4 par exemple. On est très loin de la turbine d’avion de chasse de la PS4 Pro. Le refroidissement par « Chambre Vapeur » semble fonctionner à merveille. La bête chauffe naturellement, la faute notamment à l’alimentation intégrée et à la puissance assez phénoménale de la machine, mais rien d’exceptionnel ou de particulièrement alarmant lorsqu’on passe la main au niveau du ventilateur et sur le capot.

Jouer en 4K sur Xbox One X

Microsoft a conçu cette nouvelle machine pour jouer en 4K (sur une TV adaptée donc) ! Et même si la console améliore également les jeux sur une TV Full HD grâce notamment à la technologie de Super Sampling (Calcul de l’image à afficher en 4K puis réduction au format Full HD, avec textures affinées) sachez qu’elle se destine vraiment avant tout au jeu Ultra HD.

J’ai testé la Xbox One X sur une TV LG OLED 4K HDR 55C7V, une des meilleures dalles actuelles, parfaite pour le gaming (input lag bas). Autant vous dire que je n’ai pas été déçu ;) A l’heure ou j’écris cet article, la console n’est pas encore sortie et donc tous les patchs 4K ne sont pas disponibles. A termes des centaines de jeux seront améliorés. J’en profite d’ailleurs pour parler de la taille du Disque Dur intégré : pour une console orientée « 4K » l’espace de 1To est clairement insuffisant. Il faut comprendre que la taille d’un jeu en Ultra Haute Définition est BEAUCOUP plus importante que celle des jeux Full HD 1080p… Il est heureusement possible d’ajouter n’importe quel disque dur externe.

Pour vérifier si vos jeux sont améliorés sur One X, Microsoft a mis en place un nouveau critère de tri dans « Mes jeux et Applications » qui vous permet de voir la liste en clin d’oeil.

Test Xbox One X

J’ai donc commencé par Gears of War 4, un des jeux les plus aboutis graphiquement sur la console de Microsoft. Les développeurs ont inclus 2 modes de jeu : 4K Native/30 FPS ou 1080p avec graphismes améliorés/60 FPS. En mode 4K, le constat est immédiat : le jeu est absolument somptueux. La finesse des textures, les effets de lumières, quasiment aucun aliasing… couplé avec le HDR, la mâchoire se décroche. Les développeurs ont même prévu un split screen avec d’un côté le jeu en HDR et l’autre en SDR. La différence est saisissante.

Voici quelques screens en 4K (cliquez pour ouvrir l’image en pleine définition).

Gears of War 4 Xbox One XGears of War 4 Xbox One XGears of War 4 Xbox One XGears of War 4 Xbox One X

Titanfall 2 propose de son côté une version 4K dynamique ET 60 FPS. J’avais vraiment adoré ce jeu il y’a 1 an et suis ravi d’avoir une occasion de m’y remettre. Respawn Entertainement a fait des merveilles sur la Xbox One X… La finesse et l’amélioration se ressentent instantanément… Une sacré claque.

Titanfall 2 Xbox One XTitanfall 2 Xbox One X

Quantum break quand à lui ne propose pas de résolution 4K, puisque le jeu a été initialement développé pour utiliser la technique de reconstruction d’image : sur One, l’image était calculé 4 fois en 720p puis reconstruite pour donner l’illusion d’une plus Haute définition. Sur la One X, l’image est calculée 4x en 1440p. Le résultat est clairement à la hauteur :

Quantum Break Xbox One XQuantum Break Xbox One X

Enfin pour Super Lucky’s Tail en 4K Native, la différence n’est pas vraiment visible, notamment à cause des graphismes simplistes et peu détaillés du jeu. J’en parlerai prochainement dans un test dédié.

J’attends évidemment les patchs de Forza 7, Forza Horizon 3, Destiny 2, Shadow of War, Assassin’s Creed Origins, etc… qui devraient arriver d’ici le lancement de la console !

Tout ça n’est qu’un début. On constate tout de même que le sacro-saint « 4K/60FPS » n’est pas systématiquement atteint. Tout dépend des jeux et des développeurs ! En tout cas, ces premiers patchs d’assets 4K, de framerate ou d’effets HDR sont très réussis, et laisse entrevoir de sacrées possibilités sur ce que la console peut vraiment faire. En effet pour le moment, aucun jeu Tiers ou Exclu n’a été conçu avec la One X dès le début de son cycle de développement. Cela ne laisse présager que du bon pour les futurs titres, lorsque la console sera plus mûre (Red Dead Redemption 2 ? Anthem ?).

A noter également que même sans patchs, la console améliore nativement tous les jeux qu’elle fait tourner. C’est le cas par exemple de Destiny 2 sur Xbox One X, qui tourne magnifiquement bien, à pleine résolution, sans aucun ralentissement (contrairement à la version One qui pouvait parfois « accrocher » lorsque l’écran était saturé d’effets). Tous les jeux rétro-compatibles (Xbox et Xbox 360 sont également légèrement améliorées.

Acheter une Xbox One X ou pas ?

Tout dépend… Il y’a plusieurs cas de figure et éléments à considérer.

– Si vous êtes équipé d’une TV UHD et que vous voulez acheter une console « 4K » : Alors sans aucune hésitation, c’est bien la Xbox One X qu’il vous faut. L’avantage technologique énorme dont elle dispose (sans parler du lecteur Blu-Ray 4K), la rend viable et durable pour les futurs jeux et années qui arrivent !

– Si vous n’avez pas de console Xbox One et que vous hésitez entre la S et la X : Je vous conseille également de prendre une Xbox One X (si votre portefeuille vous le permet) même si vous n’avez pas de TV 4K. Au moins vous serez prêts.

– Si vous avez déjà une Xbox One, mais pas de TV 4K : Malgré une chouette amélioration que la console pourra vous apporter sur des jeux 1080p, je pense que rien ne presse. L’achat immédiat est loin d’être impératif, à moins de vouloir à tout prix rester à la pointe de la technologie !

Au final, mon avis sur la Xbox One X ?

Mon sentiment face à cette nouvelle machine, est que Microsoft reprend clairement du poil de la bête, en corrigeant énormément de points négatifs. Le constructeur gomme instantanément les défauts qui ont été reprochés à la One première du nom, et propose un produit beau, puissant, au positionnement 4K très affirmé et surtout différenciant (beaucoup plus que la PS4 Pro). Une opération séduction pour les studios de développement, qui semble fonctionner avec les centaines de jeux patchés et améliorés pour la console. Il n’y a pas grand chose à redire sur la machine : il faudrait être resté bloqué en 2013, ou de bien mauvaise foi pour ne pas reconnaitre son fort potentiel !

Car oui, la Xbox One X est une franche réussite, tournée vers l’avenir puisque taillée pour la 4K (jeux et films) pour un prix très raisonnable. Les ventes de TV UHD explosent (17 Millions de ventes en Europe en 2017… 80M dans le monde). Les foyers s’équipent, les services vidéos offrent de plus en plus de contenu en Ultra Haute Définition, et tous les blockbusters sortent désormais systématiquement en Blu-Ray 4K (plus de 200 films sont disponibles à la Fnac ). Le jeu vidéo s’oriente donc tout naturellement vers cette nouvelle ère du pixel.

Présentée comme une console « Mid-Gen », le gap de puissance qui la sépare des PS4 et Xbox One classiques est tellement énorme, qu’on a l’impression d’être face à une « nouvelle génération » mais sans les inconvénients (tous les jeux et accessoires Xbox One fonctionnent). Cette notion de génération, héritage de l’ère ou la patate d’une machine se mesurait en bits, est d’ailleurs en voie d’extinction. On se dirige désormais vers des itérations de machines, plus rapprochées, et des jeux avec options graphiques à activer selon la puissance de la console, à l’image de ce qui se fait sur PC.

Test Xbox One X

La One X distance également la PS4 Pro, et permet à Microsoft de reprendre le Lead Technique, à défaut d’avoir le catalogue de jeux « exclusifs » le plus fourni, malgré les excellents Cuphead, Forza 7 et Super Lucky’s Tail de fin d’année. Un problème que le constructeur corrigera je l’espère, en créant davantage de nouvelles licences first party fortes, comme à l’époque de la 360. En attendant, la stratégie est claire : miser sur la supériorité des jeux multi-plateformes à venir sur la Xbox One X : CoD WWII, Star Wars Battlefront 2, Assassin’s Creed Origins, Red Dead Redemption 2 etc… A l’heure actuelle, plus de 160 jeux patchés et améliorés sont prévus, sans parler des futurs titres qui seront defacto optimés pour la X. Un pari qui peut réussir, puisque du point de vue de l’industrie, ce sont bien ces jeux là, et non les exclus -quelque soit la plateforme- qui se vendent le plus. La balle est désormais dans le camp des développeurs ! Si vous voulez jouer dans les meilleures conditions aux meilleures versions de ces jeux, alors c’est bien sur X qu’il faut être.

J’aime Xbox depuis la 360 (le live, l’interface, les services etc… un vrai choc pour moi à l’époque qui ne jouais que sur Play). Je kiff également PlayStation comme un fou depuis toujours, et me délecte de chacun des titres incroyables de la PS4. Je ne suis pas dans une logique de confrontation, de préférence ou de gué-guerre : je laisse ça aux fanboys. Chaque plateforme a ses avantages et ses inconvénients. Nous vivons une époque du jeu vidéo absolument dingue, et je suis ravi de voir Microsoft se redresser et gommer les défauts de la Xbox One. La X est une superbe console, réussie, et importante pour l’industrie, puisqu’elle casse le carcan de « générations » et pousse encore davantage la notion de rétro-compatibilité, fonctionnalité que tous les acteurs de l’industrie seront bien obligés d’implémenter un jour ou l’autre. Elle apporte un boost assez spectaculaire ainsi qu’une vraie évolution technologique au marché, et va obliger Sony à ne pas trop se reposer sur sa réussite. Et tout ça est bon pour nous, les joueurs. La concurrence, redistribuer les cartes, la compétition etc… c’est sain. Ca donne le choix et ça tire vers le haut ! 

Je ne souhaite qu’une chose à la Xbox One X : qu’elle rencontre un franc succès ! Elle a tous les atouts pour ça, et un énorme potentiel à déployer sur ces prochaines années :)

Précommander la console

Rendez vous sur le site officiel de microsoft pour plus d’informations sur la console

12 COMMENTAIRES

  1. Merci pour ce test, tu as notamment répondu à ma question : est-ce que ça vaut le coup sur une TV UHD 4K, c’est à dire une TV hybride, située entre la 1080p et l’an vraie 4K ? La réponse est un grand oui visiblement.
    J’ai actuellement une PS4 fat seulement et je voulais vraiment acheté une One car j’aime bien aussi Microsoft. La manette est top, l’interface aussi. Une One X serait donc le meilleur achat à faire pour moi…

    Une question tout de même concernant la chauffe : tu as testé qu’elle chauffait très peu mais dans quelles conditions ? Juste posée sur une table ? Debout ? Dans un renfoncement de meuble TV ? Surélevée ? Moi ma PS4 est un vrai hélicoptère quand elle chauffe. Je suis obligée de la surélever en la posant sur un gros rouleau de scotch. Elle est sur un rayon de meuble TV donc normal que ça chauffe un peu mais ça parasite énormément mes sessions de jeu. Obliger de mettre un casque parfois… C’est pour ça que je veux une One aussi.

    • TV UHD = TV 4K sur le marché :) Il n’existe pas et n’existera pas de TV avec une largeur de 4096 pixels. Le terme 4K est inexacte, mais est rentré dans le langage courant :) Ta TV n’est pas hybride mais bien « 4K », et donc tout à fait indiquée pour utiliser la Xbox One X :)

      La console chauffe normalement, ni plus ni moins :) Elle est posée sur un meuble, à l’air libre !

      • Ma TV est une Samsung je sais plus quoi d’une valeur de 650€, rien à voir avec ta LG qui vaut plus de 2000€ du coup ce n’est pas du tout la même qualité.
        Je sais très bien que ce n’est pas une 4K comme d’autres…
        Par contre j’en suis super contente et j’ai vu une vraie différence par rapport à ma panasonic 1080p full HD que j’avais avant.

  2. Hello,
    Je suis surpris par ton commentaire sur le bruit. Pour moi c’est comme la pro.
    As tu essayé un Blu ray 4K ? C’est tres bruyant, beaucoup trop pendant les silences, ca me rappelle le lecteur HD DVD de la 360. C’est vraiment dommage car c’etait ma principale raison d’achat.
    Merci d’avance pour ton retour

    • Surprenant ! 4 heures de jeu sur Gears 4 en 4K avec le disque dans le lecteur : ultra silencieux. Encore pire sur un jeu démat (Forza 7 ou Star Wars Battlefront 2) : aucun bruit ! Très très loin de la PS4 Pro !

      Après ton modèle a peut-être un soucis :/

  3. Article clairement orienté, décevant…
    Vous arrivez même à presque nous faire croire que les défauts deviennent des qualités (absence totale d’exclu ou presque, par exemple, majorité des patchs bidons ou qui n’apporte quasi aucune valeur ajoutée (scaling)… )

    • Bonjour Eko,

      Si vous faites allusion au fait que l’article est complaisant parce que j’ai reçu la console, c’est bien mal me connaitre.

      La machine est une vraie réussite, et je le dis, comme la presse spé et gé par ailleurs. J’aurais dépensé 499 euros, mon avis aurait été le même : la One X est une superbe console premium, et elle mérite qu’on le dise. Navré que ça ne vous plaise pas.

      A aucun moment j’affirme que le manque d’exclu est un atout. « Absence totale d’exclu »… Ce qu’il ne faut pas lire… Vous transformez mes mots (et ça c’est décevant). Du point de vue de l’industrie, et non de celui des fanboys, hormis 1 ou 2 exceptions qui confirment la règle ce ne sont pas les exclus qui se vendent le plus, et qui font donc vendre des boites. C’est comme ça, il suffit d’aller voir les chiffres. Ce sont bien souvent des titres de niche, très largement moins joué que des titres Tiers même par les fans Sony ou Microsoft, qui plaisent aux core gamers mais qui ne trouvent pas échos auprès du grand public et des néophytes. Bloodborne est un chef d’oeuvre et reste mon jeu préféré sur cette génération, il s’est vendu à même pas 3M. Comparé aux titres Multiplateforme, qui eux font vendre des consoles par palettes via les bundle et les partenariat marketing, c’est peu. Par ailleurs, pour quelqu’un qui arriverait dans l’univers Xbox aujourd’hui, il n’aurait aucun problème de ludothèque avec tous les jeux First Party sortis depuis 4 ans (Ori, Sunset, Gears, QB, Forza etc). Enfin sachez qu’il y’a 2 excellent titres de fin d’année sur Xbox : Cuphead et Forza 7.

      Les patchs n’ont rien d’illusoire, vous n’avez de toute évidence pas la console et peut être pas d’écran adapté. Vous parlez de Scaling (upscale), alors qu’au contraire, sur la One X, les définitions sont augmentées nativement et peuvent atteindre la 4K, en plus d’une qualité graphique en hausse (lumieres, shaders etc) . Le rendu visuel des quelques titres que j’ai pu tester avant la sortie de la console, au moment où j’ai écris l’article, était déjà impressionnant… Plus de 80 jeux sont aujourd’hui patchés, les résultats sont à tomber sur des titres comme FFXV, Star Wars Battlefront 2, Wolfenstein II etc… et très largement devant la PS4 Pro par exemple. Allez donc faire un tour sur Digital Foundry pour des tests techniques et comparatifs vidéo, vous comprendrez.

      La One X a un vrai positionnement 4K, fort et differenciant, confirmé par son très bon démarrage, et ses prestations visuelles haut de gamme sur les derniers jeux sortis. Elle est pour moi le choix évident si l’on souhaite profiter de sa TV 4K.

  4. Quand on zoome sur les screenshots on distingue beaucoup d’aliasing, ce qui est quand même surprenant pour cette résolution. De plus la qualité des textures ne semble pas non plus au top.
    Quant à la puissance de calcul du GPU on est aux 2/3 de la puissance d’une GTI 1080 ti. Alors oui la 1080 ti à elle seule vaut plus cher que la console mais faut pas croire qu’avec la XBOX on jouera en 4K avec les graphismes au max !

    • Hello,

      « Beaucoup d’Aliasing » je pense que tu exagères légèrement xD Je n’en vois clairement pas « autant » que toi, éventuellement sur Titanfall 2 (mais rien de choquant non plus), qui a bénéficié d’un patch un peu paresseux avant la sortie de la console, mais corrigé la semaine dernière, avec encore un gain graphique supplémentaire.

      Concernant la comparaison avec un PC. Elle est de mon point de vue assez inutile, et surtout erronée. On le sait : à puissance égale, une console fera toujours mieux tourner un jeu qu’un PC. Les composants sont pensés et optimisés pour fonctionner ensemble, sur un système lui aussi optimisé et dédié au jeu, ce qui n’est bien évidemment pas le cas avec un PC et windows, devant gérer différentes config, différents composants de différentes marques, avec différents drivers.

      Tu as raison : la puissance graphique brute d’une Xbox One X n’est pas aussi élevée que celle d’une GTX 1080i. Et comme tu le dis, cette carte graphique vaut à elle seule plus que la console. On compare souvent la One X une et GTX 1060, mais encore une fois c’est compliqué. Sur Star Wars Battlefront 2 par exemple, cette CG fait tourner le jeu en 1080p/60FPS, la X atteint la 4K Native 60 FPS dans un niveau de qualité comparable au « High » sur PC.

      Article de comparaison : http://www.eurogamer.net/articles/digitalfoundry-2017-star-wars-battlefront-2-xbox-one-x-pc-ps4-pro-analysis

      Bref, tout le monde s’accorde à dire que la One X pour 499 euros est une remarquable machine, qui atteint des performances auxquelles aucun PC de ce prix ne peut prétendre ;)

LAISSER UN COMMENTAIRE

Ecrivez votre commentaire :)
Votre nom

Me prévenir quand une réponse est postée